L’objectif de cette étude menée par le Pôle Recherche de CIDELEC était d’évaluer l’impact de l’absence de lunette nasale sur l’analyse automatique CIDELEC.

En effet, la détection des apnées et des hypopnées est faite de manière  redondante sur plusieurs capteurs physiologiques (capteur son, lunette nasale, sangles…) et la perte d’un de ces capteurs pourrait provoquer une perte de précision dans l’estimation de l’IAH d’un patient.

Pour évaluer cet impact, la classification d’examens en 2 catégories ( IAH>30 et IAH< 30) est faite avec et sans la lunette nasale. Pour plus de réalisme, seuls des examens ayant un IAH réel entre 15 et 40 sont utilisés dans cette évaluation.

 

Titre du White Paper  :

Impact de l’absence de la lunette nasale sur l’outil d’aide au diagnostic par analyse automatique de CIDELEC

 

Analyse automatique CIDELEC

Principales conclusions  :

• L’aide au diagnostic par analyse automatique CIDELEC reste fiable en l’absence de la lunette nasale

• Cette analyse en mode dégradé induit une sous estimation moyenne de l’indice d’apnées-hypopnées (IAH) de 1,5 par heure (étendue [-5;1])

• L’analyse statistique sur 44 dossiers avec des IAH compris entre 15 et 40 permet de montrer que la classification d’un patient autour de la valeur seuil de 30 d’IAH est quasi identique entre l’analyse automatique complète et celle dégradée si l’IAH trouvé est inférieur à 25 ou supérieur à 32

 

Téléchargez le White Paper en cliquant ici