L’indicateur de charge hypoxique, que CIDELEC a choisi d’intégrer à son logiciel après plusieurs années de recherches, a pour but d’aider les professionnels du sommeil à compléter leurs diagnostics.